Thématiques

85 résultat(s)

  • Blanc
    Blanc
    Si en Asie et dans certaines régions d’Afrique le blanc est la couleur du deuil, c’est en Europe un symbole de pureté, d’innocence, de propreté, et du vide. L'Antiquité romaine y associe les spectres et les apparitions l’associant ainsi à l'au-delà. Lors de la Guerre de Cent Ans le blanc s'opposa au rouge, marquant par sa neutralité, la fin des hostilités. Vers la fin du XVIIIe siècle les femmes sont vêtues de blanc pendant leur mariage afin de marquer leur virginité. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, on se blanchissait la peau pour se différencier des paysans, au teint hâlé dû aux travaux agricoles. Le blanc révèle de la noblesse et à la délicatesse.

     53

  • Vert
    Vert
    "Le vert, c'est la couleur du destin, de la chance et de la malchance, de l'espérance et du désespoir. Elle est associée à tout ce qui est changeant : la jeunesse, l'amour, l'argent, le hasard, la destinée... (...) " nous dit l'historien Michel Pastoureau...

     40

  • Jaune
    Jaune
    Il est difficile de se fier au jaune tant il génère de perceptions différentes ! Durant l'Antiquité, les Romains portaient le jaune lors des cérémonies. En Chine, associé à l'or, c'est la couleur de l'empereur symbolisant ainsi le pouvoir, la richesse, le soleil...L’imagerie médiévale lui confèrera son caractère négatif : trahison, jalousie, mensonge. On utilise le jaune pour l'exclusion: ainso au XIIIème siècle les juifs, considérés depuis les croisades comme les alliés des musulmans, portèrent une rouelle de couleur jaune, en signe d'infamie… L’épisode se répéta au XXème siècle avec le port de l’étoile jaune. Au XVIe siècle, on peignait en jaune la porte des traitres. Le pavillon jaune signale la quarantaine sur les navires. Enfin, le jaune est associé à la gêne : on « rit jaune». Aujourd’hui le jaune semble revenir en grâce c’est la couleur de la lumière, du renouveau et de la jeunesse.

     45

  • Bleu
    Bleu
    À l'exception des Égyptiens, qui y voyaient une couleur porte-bonheur liée à l'immortalité, le bleu a longtemps été une couleur écartée de la représentation. C’est le peintre Giotto qui en la substituant à la traditionnelle dorure confère désormais au bleu son caractère divin. Au cours de la Renaissance, l’utilisation de plus en plus massive de la guède, plante à partir de laquelle on fabrique le pigment, stimulera le développement économique de la Picardie ou de Toulouse pour la France. Symbole de fidélité, de sagesse, de justice et de liberté, elle est ainsi choisie pour être la couleur emblématique du drapeau de l’Union européenne.

     41

  • Rouge
    Rouge
    Dans l’antiquité puis dans le monde chrétien le rouge est la couleur attribuée aux Elites (Consul, empereurs, évêques…). Dérivé de l’animisme où le rouge, couleur du sang est aussi symbole de (re)naissance, il tient dans l’imaginaire populaire, le rôle de la chaleur, de l’exubérance et de la joie, ainsi il sera associé à la sensualité, au désir, à la tentation donc au diable…

     52

  • Regard[s] de photographe #5 : Ambroise Tézenas @Abbaye de Montmajour
    Regard[s] de photographe #5 : Ambroise Tézenas  @Abbaye de Montmajour
    Abbaye du Thoronet - Abbaye de Montmajour

    « Photographier des monuments historiques, des lieux immuables qui traversent les âges est une expérience particulière. Je ne m’en étais étrangement jamais vraiment rendu compte, car plus souvent amené à photographier des paysages en mutation, des paysages contemporains reflétant une époque vouée, par définition, à changer. Il y a tout d’abord comme un goût de défi de se retrouver dans ces abbayes où d’autres photographes ont posé leur regard, comme une envie d’en révéler aussi quelque chose, ou du moins de le tenter. C’est particulièrement vrai à l’abbaye du Thoronet où l’on ne peut se résoudre à simplement montrer, il y a cette envie de faire ressentir, tant l’atmosphère y est singulière. Et il y a par ailleurs un sentiment assez indéfinissable, mélange de nostalgie et de sérénité, de savoir que ces lieux ont été traversés par d’autres, proches, parents qui ne sont plus là et pour qui le spectacle fut le même. » A.T. Octobre 2016.

    Retrouvez-nous aussi sur Facebook: http://on.fb.me/13XJmpz

    Ambroise Tézenas est représenté par la Galerie Mélanie Rio (Nantes & Paris) qui participe à la prochaine édition de Paris Photo au Grand Palais du 10 au 13 novembre 2016.

     15

  • Nos photographes exposent : « Les dormeurs de Saint-Denis » de JC Ballot à Saint-Petersbourg
    Nos photographes exposent : « Les dormeurs de Saint-Denis » de JC Ballot à Saint-Petersbourg
    Au printemps 2014, nous avions passé commande d'un reportage -carte blanche- au photographe Jean-Christophe Ballot sur les orants et gisants de la basilique de Saint-Denis, nécropole des rois et reines de France. c'est aujourd'hui ces mêmes photographies exprimant au mieux ce que Jean-Christophe Ballot a su saisir: "la présence, la vie, le mouvement de ces êtres de pierre" qui seront exposées à partir du 28 septembre jusqu'au 4 décembre 2016 dans la forteresse Pierre et Paul à Saint-Petersbourg.

     46

  • Photographie et patrimoine ferroviaire
    Photographie et patrimoine ferroviaire
    "Voyager en chemin de fer ne fatigue pas ; c'est un plaisir, un agrément... on se sent rouler avec une douceur inconcevable, ou plutôt on ne se sent pas rouler. On voit fuir devant soi les arbres, les maisons, les villages... tout cela passe ! passe... bien plus vite que dans une lanterne magique... et tout cela est véritable, vous n'êtes point le jouet de l'optique !... Le chemin de fer est la véritable lanterne magique de la nature. "
    Paul de Kock, "Les chemins de fer", La grande ville. Nouveaux tableaux de Paris comique, critique et philosophique, t. I, Paris, 1842.

     33

  • Regard[s] de photographe #4: Eric Sander @Domaine de Saint-Cloud
    Regard[s] de photographe #4: Eric Sander @Domaine de Saint-Cloud
    J’avais déjà photographié de nombreux jardins, mais quand lorsque le CMN me confia la mission de photographier le Domaine de St Cloud sur les quatre saisons, ma première impression fut : Ouah ! Un jardin de 460 hectares, vaste programme ! Entre le parc à l’anglaise (le jardin du Trocadéro), les fontaines, les vues sur Paris, les allées cavalières, les terrasses, les perspectives, les bois, les statues, je me suis dit que ce serait difficile. Cependant, jour après jour, la tâche devint peu à peu accessible et les images - certes non exhaustives - ont fini par capter une partie de la beauté et de la variété de ce site remarquable chargé d’Histoire. Avec, quelque soit l’heure, la sensation de vivre en majesté la démesure des lieux, tant ici le regard peut porter loin. Une impression d’être (presque) seul au monde, aux portes de Paris ! Eric Sander (janvier 2016)

     30

  • Le Corbusier patrimoine mondial 2016
    Le Corbusier patrimoine mondial 2016
    « 17 » comme dix-sept bâtiments conçus par l'architecte Le Corbusier (Charles-Édouard Jeanneret, 1887 - 1965 ) viennent d’être inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco depuis le 17 juillet 2016 .
    Parmi ces 17 sites répandus à travers le monde chacun aboutissement d’une réflexion rigoureuse sur une architecture résolument moderne, figure la Villa Savoye Savoye à Poissy construite en 1928 et sa maison du jardinier tout juste rénovée par le Centre des monuments nationaux.
    Regards vous ouvre les portes de quelques-uns des sites inscrits : la villa Savoye et la loge du jardinier, l’Unité d’habitation (1945), dite « cité radieuse », à Marseille (Bouches-du-Rhône), la chapelle Notre-Dame-du-Haut (1950) à Ronchamp (Haute-Saône), le couvent Sainte-Marie-de-la-Tourette (1953) à Eveux (Rhône),
    « Nos yeux sont faits pour voir les formes sous la lumière ; les ombres et les clairs révèlent les formes ; les cubes, les cônes, les sphères, les cylindres ou les pyramides sont les grandes formes primaires que la lumière révèle bien ; l'image nous en est nette et tangible, sans ambiguïté. C'est pour cela que ce sont de belles formes, les plus belles formes. Tout le monde est d'accord en cela, l'enfant, le sauvage et le métaphysicien. » In. Vers une architecture.

     61

  • Études de nus...
    Études de nus...
    Dans l'intimité du studio ou la liberté de la nature, cruement découvert ou pudiquement voilé, rafraîchi dans l'eau fraîche d'une rivière ou mordu par le froid de la neige, parfois sculptural mais toujours profondément humain, le corps féminin et masculin est pour Emeric Feher un véritable symbole de vie et un sujet propice à la prise de vue.

     146

  • Terrasses...
    Terrasses...
    « Le café est très en usage à Paris : il y a un grand nombre de maisons publiques où on le distribue. Dans quelques-unes de ces maisons, on dit des nouvelles ; dans d’autres, on joue aux échecs. Il y en a une où l’on apprête le café de telle manière qu’il donne de l’esprit à ceux qui en prennent. » Montesquieu Les Lettres Persanes (1721).
    Depuis le XVIIIème siècle, le café est un lieu de débat où les français aiment à s’affronter, progresser, s’embrasser, se rafraichir, se montrer...

     17

  • Inondations
    Inondations
    Du 7 au 13 mars 2016 la Préfecture de police organise un exercice de gestion de crise face à une crue majeure de la Seine en Ile-de-France. Un exercice dans les conditions réelles. Pour plus d’information http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr
    Regards vous présente dans cet album des photographies inédites des inondations de 1910 témoinages d’une époque et d'un événement majeur qui marquèrent à jamais l’histoire parisienne et nous invitent depuis à exercer une vigilance a(c)crue !

     28

  • Les chimères de Notre-Dame de Paris
    Les chimères de Notre-Dame de Paris
    Figures animales ou humaines, mi-bêtes ou mi-homme, grotesques ou horribles, bêtes fantastiques au bec et aux ailes de l’aigle, aux pattes griffues du lion, à la queue du serpent ornent la galerie des tours de Notre-Dame.

     112

  • Le chat et ses photographes
    Le chat et ses photographes
    "Quand mes yeux, vers ce chat que j'aime
    Tirés comme par un aimant
    Se retournent docilement
    Et que je regarde en moi-même

    Je vois avec étonnement
    Le feu de ses prunelles pâles,
    Clairs fanaux, vivantes opales,
    Qui me contemplent fixement."

    Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal (1857)

     23

  • Histoire de Salomon
    Histoire de Salomon
    Tenture conservée au château d'Azay-le-Rideau.

     4

  • Le Berry à travers les collections du domaine de George Sand
    Le Berry à travers les collections du domaine de George Sand
    Quatre albums photos constitués par Gabrielle Sand montrant le pays de la Châtre et ses monuments.

     242

  • La danse photographiée par Jean et Albert Séeberger
    La danse photographiée par Jean et Albert Séeberger
    Entre 1941 et 1948, Jean et Albert Séeberger photographièrent plus d'une trentaine de ballets montés par l'Opéra de Paris, ce qui leur permet de rencontrer une nouvelle clientèle parmi les danseuses et les danseurs classiques. Satisfaits de ces images produites pour les institutions artistiques, des personnalités telles que Yvette Chauviré, Roland Petit ou Zizi Jeanmaire firent par la suite confiance aux frères Séeberger pour réaliser d'eux des portraits plus personnels, en studio.

     78

  • Château d'Angers : l'autre collection de tapisseries
    Château d'Angers : l'autre collection de tapisseries
    Moins connue que la tenture de l'Apocalypse, cette collection de tapisseries conservées au château d'Angers constitue un ensemble riche et varié de pièces religieuses, mythologiques et de verdures.

     91

  • Les Planètes
    Les Planètes
    Tenture conservée au château de Chaumont-sur-Loire.

     9